Histoire

Ropraz, colonisé dès le milieu du moyen-âge, dispose d'un vieux parchemin de 1234, octroyé par Guillaume de Goumoens, qui concède aux habitants l'usage des pâtures et forêts du Jorat. A partir de là, droits et servitudes s'imbriquent jusqu'à nos jours, dans des relations parfois tumultueuses avec les seigneurs puis LL. EE. de Berne (Leurs Excellences de Berne), puis le château St-Maire et la Confédération.

Le nom de Ropraz tire son origine de rouvre ou roure (du latin robur) qui signifie chêne rouge, une variété d’arbre composant la rouvraie, lieu planté de chênes dont les glands nourrissaient le bétail. Les Roprazien-ne-s sont surnommé-e-s "Lè Tsa-Foumâ" (les Chats fumés), sobriquet faisant référence à l’époque où déambulaient de nombreux chats gris ayant élu domicile au village. En 1923, le chat gris fut adopté comme emblème avec la clef de la famille Clavel « De gueules au chat gris effarouché au naturel tenant une clef d'argent ».

Notre village a abrité des pasteurs dont Jean-Noé Clavel, un héraldiste distingué, Abraham-Philibert Clavel et notamment des brigands au XVIIe siècle.

Au XVIIIe siècle, les Clavel de Brenles, qui passaient leurs étés au château d'Ussières, reçurent leur ami Voltaire. Mademoiselle Renée de Marsens, fille du châtelain de Ropraz, défendit le pasteur Martin en 1791, dans l'affaire de la dîme, fait historique qui dut attendre 1903 pour être mis en scène par René Morax. Le dernier châtelain vendit ses droits aux citoyens de Ropraz, en 1796, avant qu'on puisse les lui arracher ! Une grande écrivaine, Madame Henriette Desmeules-Chollet, y vécut au XIXe siècle.

 

Info-contact

Administration Communale 

Place du Village 1

CH-1088 Ropraz

T + 41 21 903 14 94

F + 41 21 903 24 21

CCP : 10-8769-1
Contactez-nous


Concept : Stairway © 2013 Commune de Ropraz